Ce qui me passionne dans la pratique de l’EVOPÉDAGOGIE®, c’est cette capacité d’AGIR sur un blocage de stress constaté.

J’ai pu observer que ce que l’on nomme  « trouble » ou blocage, est le plus souvent considéré comme un état permanent,  auquel, l’enfant ou l’adulte devra s’habituer à partir du moment ou il aura été « diagnostiqué ». La personne sujette EST TROP ou N’EST PAS ASSEZ  en fonction d’une « hypothétique norme ».

En ce qui me concerne, la prise de conscience que d’autre personnes vivaient les mêmes blocages que moi, à été très « soulageante » (car j’éprouvais de la culpabilité, je pensais vraiment que j’étais moins bien que les autres) mais je ne me suis sentie à mon aise, que très peu de temps dans cette « étape de poser un nom sur ce que je vivais ».

Il me paraissait impossible d’avoir à ACCEPTER que je serais toujours  « stressée » « surimpliquée » « hyper cérébrale ». Même si cela étais plus rependu que je ne croyais, ce que je voulais moi, c’était DÉPASSER cette situation.
Il devait forcément y avoir AUTRE CHOSE.
Je ne voulais pas juste être rassurée que d’autre personnes vivent la même chose que moi, je voulais aussi ME SENTIR BIEN.

C’est ce à quoi j’aspirais profondément, et c’est donc tout naturellement que j’ai fait la rencontre de LA 1ère l’EVOPEDAGOGUE en France, (voir article ma rencontre avec l’Evopédagogie®).  J’ai pu rapidement surmonter des blocages que j’avais identifié tout en me découvrant une véritable passion pour les mystères du cerveau et de l’équilibre !

5 ans plus tard, j’ai la joie de travailler avec des enfants, des ados, des adultes, parfois retraités, tous motivés par le même désir d’être à l’aise. Le désir d’avoir plus de facilité à vivre le quotidien sans s’épuiser.

En séance d’Evopédagogie®, en passant par un travail sur
le mouvement, la mobilité des yeux, et la respiration, et
à l’aide d’un panel d’exercices ciblés,
il est possible, d’amoindrir, voir de dissoudre, des blocages et des comportements récurrents.
Et ceci, QUEL QUE SOIT L’ÂGE de la personne.

Comment est-ce possible ? 

« Un trouble » est un « traitement de l’information » différent, souvent considéré comme « disproportionné »
(que ce soit dans une polarité ou dans l’autre ).

L’évopédagogie® permet de faire évoluer la perception,
donc, le traitement de l’information.

Un travail sur l’équilibre ciblé permet par exemple de:

  • Modifier la distance que nous percevons avec les multiples stimuli (bruit, odeurs, couleurs…) De prendre du recul physiquement, et donc de ressentir et conceptualiser la prise de recul. Avoir la distance adéquate  permet de ressentir les émotions sans se sentir SUBMERGÉ, de moins « subir » l’hypersensibilité. Voir de transformer en atout cette capacité de perception.
  • Faire évoluer la conscience que nous avons de notre corps, lorsque nous nous sentons « coupés de nos sensations physiques », que nous sommes beaucoup « dans le mental ». Relier le haut et le bas du corps va aider calmer la charge mentale.
  • Permettre à une personne dite hyperactive de concevoir physiquement ce que c’est que s’arrêter, et de pouvoir le faire plus aisément dans les actions du quotidien.
Bien entendu il n’est pas question de vivre un monde lisse ou nous serions tous « neutres ».
OUI, nous avons tous le droit, enfants, ados, adultes, de vivre avec nos émotions, sans nous juger.
OUI, nous avons de droit d’aller plus vite, ou plus lentement que la plupart des gens
OUI, nous avons des manières d’apprendre différentes.
Il ne s’agit, en aucun cas, de le nier.

Pour ma part, ma détermination à faire évoluer les choses à pris racine dans ces questions :

Est ce que c’est agréable? Est ce que cela me convient?
Est ce que c’est confortable de vouloir faire quelque chose et de ne l’avoir pas fait une semaine, voir un mois après?

Est ce que c’est confortable pour moi, d’avoir mal à la tête dès qu’il y a trop d’information autour de moi? (visuelles, olfactives, auditives…)

Est ce vraiment moi, qui ai envie d’avoir les larmes qui montent, si je dois parler d’un sujet qui compte pour moi?
Ou est-ce que cela vient MALGRÉ-MOI?

Et si je pouvais juste être en phase avec moi-même?

Suis-je réellement obligée de renier, ou à l’opposé, de défendre bec et ongles les grains de sable de ma mécaniques?
N’existe t’il pas un espace entre les deux? Qu’en est il de cette fameuse VOIE/VOIX du MILIEU?

En ce qui me concerne, j’ai longtemps détesté, et cherché à dissimuler, les grains de sable de ma mécanique, je les ai ensuite admis et respecté, cela m’a beaucoup aidé.
Aujourd’hui , quand je prends conscience d’un blocage, je choisis de me mettre en mouvement pour le faire circuler et le laisser aller, et je me sens beaucoup plus à mon aise.
MERCI L’EVOPEDAGOGIE® !

Cerise sur le gâteau, exercer cette approche me permet de rencontrer des femmes, des hommes, des jeunes , dans une dynamique d’évolution vers un confort intérieur, un comportement maîtrisé.
Je rencontre des parents qui souhaitent offrir à leurs enfants ce cadeau,
d’apaiser les tensions intérieures qui nuisent aux apprentissages
et/ou à l’harmonie dans les relations.
Ce sont des rencontres tout à fait extraordinaires  😀

Vous pouvez également aimer :